Banque cantonale du Valais

Mission en faveur de l'économie valaisanne › La Banque des entreprises › Notre portrait › La BCVs

La Banque des entreprises Mission en faveur de l'économie valaisanne
La BCVsNotre portrait

La Banque des entreprises

La Banque des entreprises

La Banque Cantonale du Valais est la banque des entreprises. Son rôle dans le développement du tissu économique valaisan est ancré dans la Loi sur la Banque Cantonale du Valais, en particulier l’article 2 qui stipule notamment que « La Banque contribue au développement harmonieux de l’économie valaisanne dans la limite des règles prudentielles de la branche ».

Forte de cette mission économique confiée par le législateur valaisan, la BCVs, dans son métier de banque des entreprises, gère les relations bancaires avec les entreprises (grandes, moyennes et petites), les indépendants, les professions libérales ainsi que les corporations de droit public.

La stratégie en faveur de la clientèle des entreprises vise une croissance qualitative et ciblée tout en prévoyant un accompagnement spécifique et soutenu pour les sociétés pénalisées par la force du franc suisse (industries d’exportation, hôtellerie, restauration, remontées mécaniques, etc.) et pour celles touchées par certains effets réglementaires, notamment ceux liés à la Lex Weber, pour prendre un exemple d'actualité.

Grâce à son ancrage et à sa forte implication dans le tissu économique valaisan, la BCVs s’engage en faveur des startup, particulièrement celles actives dans les nouvelles technologies ou dans les secteurs à forte valeur ajoutée. Par son action, elle contribue non seulement au maintien des emplois existants, mais également à la création, au développement et à la croissance de nouvelles entreprises, principalement dans des secteurs propices à l’innovation. Pour ce faire, la Banque entretient une relation personnalisée avec chacun des acteurs économiques : entrepreneurs, associations professionnelles, organismes de promotion économique, institutions et monde politique.

Plusieurs dimensions de partenariat

Pour la BCVs, le conseil et le soutien aux entreprises ne signifie pas uniquement financer, mais aussi informer, susciter, échanger, orienter, avertir ou mettre en garde ; en un mot accompagner.
La BCVs est active également dans le domaine de l’information économique à l’attention des entreprises. L’observation conjoncturelle, la publication d’indicateurs économiques, la mise en place de conférences thématiques sont autant d’éléments concrets de ce soutien aux PME dans les mutations incessantes des conditions du marché ou du cadre législatif et règlementaire.

La politique de crédit

La Banque Cantonale du Valais remplit la mission que le législateur lui a confiée à travers une politique active de crédits aux entreprises et aux collectivités de droit public. Sa relation avec les acteurs de la vie économique est basée sur le partenariat et le partage des risques. Dans ce métier bancaire à l’impact immédiat sur l’économie valaisanne, la BCVs marque sa distinction par sa capacité à déceler, même dans des branches moins favorables, des entreprises dont les perspectives restent intactes et à en faire des clientes ou à renforcer les relations existantes.

Grâce à sa proximité et à son ancrage local, la BCVs connaît en effet très bien le tissu économique des PME ; elle peut donc évaluer les risques au cas par cas, en fondant son analyse non seulement sur un examen statistique de chiffres, mais aussi sur les perspectives futures et les aspects qualitatifs tels que la compétence du management ou la pertinence de la stratégie suivie. La Banque n’a pas pour mission de se substituer à l’entrepreneur dans sa démarche. En revanche, elle agit comme un partenaire pour apporter son expertise bancaire et financière. L’addition de la volonté de réussir de l’entrepreneur et des solutions, notamment financières, proposées par la Banque, participe sans conteste à la réussite du projet pour les deux partenaires.

Mission en faveur de l’économie valaisanne

Certainement plus que tout autre établissement, la BCVs incarne véritablement le rôle de « banque des entreprises ». Déjà fort, le lien l’unissant à ces dernières se trouve encore renforcé par la mission en faveur de l’économie fixée dans la Loi cantonale régissant son activité. Au 31 décembre 2015, la BCVs dénombrait dans son portefeuille clientèle 4’625 sociétés avec personnalité juridique, en progression nette annuelle de 3 % ou 135 unités. En dix ans, cette croissance s’est chiffrée à 1’340 entreprises ou 40,8 %. Ces entreprises détiennent des prestations de crédits auprès de la BCVs pour un montant de 1,789 milliard de francs.

Ces chiffres témoignent de la forte présence de la Banque dans des périodes moins favorables, démontrant une fois de plus son partenariat avec les PME.

 

 

Newsletter - Soyez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !