Economie & Finance

Indicateur économique BCVs

La métallurgie a constitué le fer de lance de l’exportation valaisanne en 2018

Commerce extérieur


Structure des exportations valaisannes

  • La métallurgie constitue la branche de l’exportation valaisanne la plus importante en 2018, avec 44% des parts du marché. L'aluminium représente 40,4 % de la valeur totale des exportations de biens. L’industrie chimique-pharmaceutique constitue le deuxième pilier des exportations valaisannes, notamment grâce à la vente de produit agrochimiques.
  •  En comparaison nationale, la structure des exportations est très différente. Le secteur métallurgique n’a que peu d’impact. En revanche, les exportations de produits chimiques-pharmaceutiques représentent une part d'environ 35%. Les produits pharmaceutiques sont particulièrement importants dans ce domaine, tandis que les produits agrochimiques représentent une petite part du marché.  

Le commerce extérieur valaisan 2018

  • La demande étrangère de biens valaisans a stagné en 2017 et 2018, la croissance enregistrée a donc été plus faible que celle de l’ensemble de la Suisse (+5.7%).
  • Cette faible évolution s'explique par la baisse des exportations de produits agrochimiques et de matières premières chimiques. Toutefois, les exportations de produits chimiques finis, c'est-à-dire de produits pharmaceutiques, ont augmenté. Il semble y avoir un transfert des produits intermédiaires (matières premières chimiques) vers les produits finis. 
  • En 2018, l’exportation de produits métallurgiques a augmenté par rapport à l'année précédente. Les ventes vers les États-Unis ont affiché une hausse, malgré les droits de douane sur l'acier et l'aluminium. Les États-Unis ne constituent cependant pas un marché cible pour le commerce extérieur valaisan de métaux, puisque seulement 2% de ces marchandises y sont exportées.

Perspectives pour le commerce extérieur valaisan 2019

  • Les perspectives pour les exportateurs valaisans restent positives, malgré une baisse de la dynamique économique de la zone euro, le plus important marché de vente. Ce ralentissement concerne principalement l'industrie des biens d'équipement, qui comprend les producteurs de métaux et d'aluminium.
  • L’augmentation de la demande mondiale de produits pharmaceutiques devrait contrer cette tendance. Dans ce cas, les facteurs structurels fondamentaux pèsent davantage que les fluctuations conjoncturelles. Le vieillissement de la population et la demande croissante de médicaments permettent d'envisager l'avenir de cette industrie avec optimisme.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !