Economie & Finance

Produits indexés au Libor, quel avenir ?

En juillet 2017, l’autorité britannique de surveillance des marchés financiers (FCA - Financial Conduct Authority) a annoncé qu’elle n’assurera plus la gouvernance en lien avec la cotation du Libor au-delà du 31 décembre 2021, marquant ainsi la fin prochaine de l’un des index de taux les plus utilisés dans le domaine financier.

Qu’est-ce que le Libor?

Le Libor, abréviation du « London Interbank Offered Rate », est un taux d’intérêt de référence du marché monétaire interbancaire. Il précise le prix auquel les banques consentent à s’octroyer mutuellement des crédits sans garantie. Publié chaque jour par le Libor Administrator (Intercontinental Exchange (ICE) Benchmark Administrator), il est déterminé pour de nombreuses devises : USD, GBP, EUR, JPY et CHF.
Le Libor constitue un instrument important pour les banques et prestataires financiers du monde entier, y compris en Suisse. Il sert généralement de base pour fixer la rémunération de crédits ou encore calculer les taux d’intérêt variables. 

Pourquoi mettre fin au Libor?

La raison principale découle de la crise financière de 2008 et des réglementations qui ont été ensuite introduites. Durant cette crise, les banques ont diminué de manière significative le volume des prêts consentis entre elles. Cela a entraîné un manque de liquidité sur le marché interbancaire, une diminution du nombre de transactions et donc une perte de pertinence pour le Libor.
De plus, le scandale révélé en 2012 au sujet de manipulations commises par certains établissements financiers internationaux a également fait pencher la balance pour l’adoption de nouveaux taux de référence basés sur des transactions effectives.

Quelles sont les alternatives au Libor?

Les différentes zones monétaires ont mis en place des groupes de travail pour déterminer le nouveau taux de référence qu’elles adopteront. Au niveau Suisse, cette responsabilité a été confiée au NWG (National Working Group on Swiss franc reference rates). Ce dernier, sous l’égide de la Banque Nationale Suisse (BNS), comprend des représentants de nombreuses banques dont ceux des Banques Cantonales.
En octobre 2017, il a recommandé de remplacer le Libor par le Saron, acronyme de Swiss Average Rate Overnight. Depuis, il s’attèle à guider et coordonner la transition vers ce nouvel indicateur. 
Cette transition est renforcée par l’annonce de la BNS du 13 juin 2019 de remplacer le Libor par le Saron comme référence pour son taux directeur, instrument central de sa politique monétaire.

Le Saron a été introduit en 2009 par la BNS et la SIX. Il représente le taux d’intérêt des prêts garantis au jour le jour, plus précisément pour une nuit, en franc suisse (CHF) et se base sur des transactions réelles effectuées sur la plateforme de négoce réglementée SIX Repo.
Contrairement au Libor, le Saron est donc calculé sur la base des transactions enregistrées sur le marché et non à partir d’un sondage des établissements financiers.

Quel est l’impact sur les produits BCVs basés sur le Libor et quel est l’avenir de ces produits?

Les travaux préparatoires en cours n’ont pas d’impact sur l’offre existante de nos produits.
Les produits indexés sur le marché monétaire feront toujours partie de notre offre, même après la transition au nouveau taux de référence.
La BCVs communiquera en temps utile toute modification éventuelle ou nouveau produit disponible.

De plus amples informations concernant la transition du Libor au Saron sont disponibles sur la page spécifique de la BNS consacrée au groupe national de travail (NWG) : https://www.snb.ch/fr/ifor/finmkt/fnmkt_benchm/id/finmkt_reformrates

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !