Communiqués de presse

BCVs Résultats annuels 2012

La croissance toujours au rendez-vous

SION, 6 MARS 2013 –La Banque Cantonale du Valais (BCVs) a réalisé en 2012 un nouvel exercice record, le onzième consécutif en dépit d’un ralentissement économique et d’un cadre d’affaires en pleine mutation. La capacité bénéficiaire de la BCVs poursuit sa progression : le revenu brut croît à 228,9 millions de francs (+4,2%), le bénéfice brut opérationnel à 133,9 millions de francs (+5,3%) et le bénéfice d’exercice à 54,8 millions de francs (+2,4%). Une charge exceptionnelle est constituée par une provision de 33,8 millions de francs en faveur de la caisse de retraite du personnel de la BCVs, faisant suite à la décision de changement de plan de prévoyance. En 2012, le bilan de la BCVs dépasse pour la 1ère fois la barre des 12 milliards de francs et les dépôts confiés à sa gérance approchent les 6,6 milliards de francs. La Banque a développé son volume d’affaires actives et passives, amélioré sa rentabilité (ratio coûts/revenus avant amortissement et sans la provision pour la caisse de retraite de 41,5%) et poursuivi le renforcement de son assise financière par l’affectation de 16 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux. En outre, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale d’attribuer 28 millions de francs à la réserve légale générale. De plus, une augmentation du dividende pour les actionnaires au porteur et nominatif figurera également à l’ordre du jour.

En 2012, le bilan dépasse pour la première fois la barre des 12 milliards de francs pour se fixer à 12,370 milliards de francs en augmentation de 881,4 millions de francs. L’évolution en cinq ans de près de 4,2 milliards de francs ou 51,2% exprime le renforcement de la présence de la BCVs sur le marché.

DEVELOPPEMENT DES AFFAIRES ET CONFIANCE DE LA CLIENTELE

A l’actif, les avances à la clientèle enregistrent une hausse de 505,8 millions de francs pour atteindre 10,361 milliards de francs. La progression des créances hypothécaires, inférieure à celle de l’exercice précédent, traduit la prudence en matière d’octroi de crédits. Dans un environnement particulier de taux bas, la BCVs a continué de privilégier une approche qualitative.
Au passif, les fonds de la clientèle augmentent de manière très satisfaisante de 757,6 millions de francs et totalisent 9,216 milliards de francs. L’afflux constant de fonds témoigne de la pertinence du modèle d’affaires de la BCVs et de sa capacité à susciter la confiance auprès de la clientèle.


NOUVEAU PALIER ATTEINT POUR LES REVENUS DE L’ACTIVITE DE CREDIT

Le résultat des opérations d’intérêts poursuit sa croissance : 6,8 millions de francs ou 4% pour s’élever à 176,8 millions de francs. Les raisons de la progression de cette principale source des revenus de la Banque résident dans l’accroissement du volume de crédits et dans la prise de mesures ciblées de gestion structurelle du bilan.

GESTION DE FORTUNE, IMPORTANT AFFLUX DE FONDS

Les marchés financiers ont retrouvé des couleurs en 2012, particulièrement durant le 2e semestre, exerçant ainsi une influence positive sur l’activité de la gestion de fortune. Dans ce contexte, la Banque enregistre, au montant encore jamais atteint de 6,6 milliards de francs, une croissance très réjouissante de ses dépôts en gérance de 617,4 millions de francs, en grande partie due à un apport d’argent frais. Ce succès témoigne également de la compétence de la Banque en matière de gestion de fortune et de la qualité des produits de placement. S’agissant des opérations de commissions et de prestations de services, elles présentent un résultat de 31,6 millions de francs en hausse de 1,1 million de francs ou 3,7%.
Le résultat des opérations de négoce affiche un profit de 13 millions de francs en augmentation de 12,5%. Cette rubrique est composée principalement des produits des devises.

REVENU BRUT, UN NOUVEAU RECORD

Les différentes sources de revenus, en particulier celles liées à l’activité clientèle, permettent au revenu brut d’atteindre un nouveau record de 228,9 millions de francs (+ 9,3 millions de francs ou 4,2%).
Les charges d’exploitation opérationnelles s’inscrivent en hausse de 2,7% à 95 millions de francs, soit 1,7 million de francs pour les charges du personnel et 0,8 million de francs pour les autres charges d’exploitation. Pour garantir une transition harmonieuse dans le contexte du changement de primauté de la caisse de retraite et de prévoyance du personnel de la BCVs, la Banque a décidé de lui allouer 50 millions de francs. 16,2 millions de francs ayant déjà été provisionnés en 2011, le montant restant de 33,8 millions de francs a été porté à charge de l’exercice 2012.

CAPACITE BENEFICIAIRE RENFORCEE ET PRODUCTIVITE AMELIOREE

Le bénéfice brut opérationnel franchit un nouvel échelon historique pour s’élever à 133,9 millions de francs, en accroissement de 6,7 millions de francs. En sensible croissance ininterrompue depuis onze ans, cet indicateur démontre la forte progression de la Banque en termes de capacité bénéficiaire et d’efficacité. Le ratio coûts/revenus avant amortissement et sans la provision pour la caisse de retraite s’améliore encore à 41,5% (42,1% en 2011 et 43,6% en 2010).
Les correctifs de valeurs, provisions et pertes sont destinés à la couverture des risques identifiés. Ce poste se chiffre à 6 millions de francs. Il est à préciser que la détermination des besoins en correctifs de valeurs pour risques de défaillance est définie sur la base d’une évaluation individuelle des créances.

DOTATION DE 44 MILLIONS DE FRANCS AUX FONDS PROPRES

Les très bonnes performances de l’exercice 2012 permettent à la BCVs d’affecter 16 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux contribuant, avec la proposition d’attribution à la réserve légale de 28 millions de francs qui sera soumise à l’Assemblée générale, à poursuivre le renforcement des fonds propres.
Le taux de couvertures des fonds propres atteint 181,5% au 31 décembre 2012, ce qui équivaut à un ratio de fonds propres (Tier1), y compris l’emprunt subordonné, de 14,5%. La BCVs satisfait largement aux exigences de fonds propres selon les règles issues de Bâle III et mises en œuvre par la FINMA.

ONZIEME HAUSSE CONSECUTIVE DU DIVIDENDE POUR LES ACTIONS AU PORTEUR

L’exercice 2012 dégage un bénéfice d’exercice de 54,8 millions de francs en progression de 1,3 million de francs ou 2,4%. Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 15 mai 2013 le versement d’un dividende de 25% (23,5% en 2011) par action au porteur, pour la onzième année consécutive en augmentation. Quant au canton du Valais, actionnaire nominatif, il voit sa rémunération – dixième hausse consécutive - croître à 15% (14% en 2011).

PERSPECTIVES

Les résultats très réjouissants réalisés en 2012 traduisent la pertinence des choix stratégiques et opérationnels de la Banque Cantonale du Valais. Compte tenu du ralentissement économique général, l’activité s’inscrit dans une consolidation des positions. Toutefois, la BCVs, grâce à son modèle d’affaires éprouvé, envisage avec confiance les perspectives annuelles et prévoit un exercice 2013 dans la ligne de celui de 2012.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !