Communiqués de presse

La Banque Cantonale du Valais réalise un premier semestre 2018 réjouissant

Résultats semestriels 2018 de la BCVs

SION, LE 25 JUILLET 2018 – La Banque Cantonale du Valais (BCVs) réalise de bons résultats lors du premier semestre 2018. Son bilan progresse de CHF 413,1 millions pour atteindre CHF 15,980 milliards. Le résultat opérationnel se monte à CHF 59,0 millions, en hausse de 2,7% et le bénéfice net croît de 2,4% à CHF 51,1 millions. Le ratio coûts/revenus de 47,3% souligne l’efficience de la BCVs.

CROISSANCE DES AVANCES A LA CLIENTÈLE

A l’actif, les avances à la clientèle progressent de CHF 386,2 millions ou 3,3% pour atteindre CHF 12,033 milliards, démontrant ainsi la volonté de la BCVs de remplir sa mission de soutien à l’économie et aux entreprises valaisannes. Cette évolution est principalement due aux créances hypothécaires qui enregistrent une croissance de 2,7% à CHF 9,701 milliards. Au passif, les engagements résultant des dépôts de la clientèle augmentent de CHF 329,5 millions ou 3,5% à CHF 9,832 milliards, reflétant la confiance des déposants envers leur banque cantonale.

Le total au bilan progresse de CHF 413,1 millions pour se fixer à CHF 15,980 milliards.

REVENUS STABLES

Principale source de revenus de la Banque, le résultat brut des opérations d’intérêts se contracte de 2,4% par rapport au premier semestre 2017, à CHF 79,8 millions. Cette baisse résulte de la persistance d’un contexte de taux d’intérêt négatifs et de la contraction des marges.

Dans le cadre de la gestion des risques de crédit, le besoin de constitution des corrections de valeur pour risques de défaillance et pertes liées aux opérations d’intérêts pour un montant net de CHF 0,2 million est inférieur à l’année précédente, ce qui permet au résultat net des opérations d’intérêts de progresser de 0,7% à CHF 79,6 millions. 

Les autres sources de revenus, à savoir le résultat des opérations de commissions et des prestations de service (CHF 19,4 millions), le résultat des opérations de négoce et de l’option de la juste valeur (CHF 13,3 millions) et les autres résultats ordinaires (CHF 9,7 millions) augmentent de 0,1% à CHF 42,4 millions.

CHARGES IMPACTÉES PAR LE RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES

Les charges d’exploitation diminuent de 0,5%, en comparaison au 30 juin 2017, pour atteindre CHF 57,4 millions. Les charges de personnel se montent à CHF 38,1 millions, soit une hausse de 6,5% due notamment à la dotation de personnel dans certains postes-clés et dans le réseau de succursales. Ces effectifs supplémentaires découlent de la stratégie de la BCVs pour répondre aux exigences liées au passage de la BCVs en catégorie 3 de la FINMA, « acteur de marché grand et complexe » et renforcer sa présence de proximité. Les autres charges d’exploitation reculent de CHF 2,6 millions à CHF 19,3 millions. Cette réduction s’explique essentiellement par les coûts inhérents au jubilé de 2017, grevant exceptionnellement l’exercice précédent.

Les corrections de valeur sur participations, amortissements sur immobilisations corporelles et valeurs immatérielles présentent une variation positive de CHF 1,0 million, en raison notamment de l’amortissement extraordinaire de valeurs immatérielles effectué en 2017. 

AUGMENTATION DU RÉSULTAT OPÉRATIONNEL ET DU BÉNÉFICE NET

Le résultat opérationnel atteint CHF 59,0 millions, en hausse de CHF 1,6 million ou 2,7%. Le bénéfice net augmente de CHF 1,2 million, soit 2,4%, à CHF 51,1 millions.

Le ratio coûts/revenus avant amortissements se monte à 47,3%, ce qui place la BCVs parmi les banques les plus efficientes de Suisse.

PERSPECTIVES POSITIVES

Le premier semestre 2018 confirme les prévisions. Pour le deuxième semestre 2018, la BCVs prévoit un volume d’affaires s’inscrivant dans cette tendance positive. La Banque devrait donc, dans l’environnement économique actuel, atteindre un résultat opérationnel et un bénéfice d’exercice 2018 supérieurs aux bons résultats 2017. 

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !