Communiqués de presse

Résultats annuels 2015 de la BCVs

Bénéfice net en légère augmentation

SION, LE 9 MARS 2016 – La Banque Cantonale du Valais réalise un bon exercice 2015 en dépit d’un climat économique incertain et de profonds changements dans les conditions-cadres bancaires. Le bénéfice net atteint CHF 56,8 millions, en augmentation de 0,9%. Les avances à la clientèle enregistrent une hausse de 5%, grâce en particulier aux créances hypothécaires. Le ratio coûts/revenus avant amortissements de 46,9% place la BCVs parmi les banques les plus efficientes de Suisse. Ces bons résultats permettent à la BCVs de renforcer ses fonds propres de CHF 76 millions et de dépasser l’objectif stratégique fixé à 200% des fonds propres nécessaires minimaux. Un dividende (après split) identique à celui de l’année précédente sera proposé à l’Assemblée générale. Le bilan progresse de CHF 891 millions pour atteindre CHF 13,952 milliards.

CROISSANCE DES AVANCES A LA CLIENTELE

Les avances à la clientèle augmentent de CHF 520 millions, soit 5%, pour atteindre CHF 10,910 milliards. Cette augmentation est principalement due aux créances hypothécaires qui enregistrent une croissance de CHF 481 millions (6%) à CHF 8,451 milliards. Cette importante progression traduit une croissance qualitative conforme à la stratégie de la BCVs en matière d’octroi de crédits, sans affaiblissement  de la politique des risques. Les créances sur la clientèle sont en augmentation de CHF 39,3 millions, essentiellement auprès des collectivités de droit public. Dans un contexte de taux bas, la BCVs a décidé de diminuer les engagements résultant des dépôts de la clientèle de CHF 260,9 millions, en particulier ceux à vue et à terme. Dans la gestion du bilan, cette baisse est compensée par l’émission, à des conditions très favorables, d’emprunts obligataires d’une durée de 6 à 10 ans, pour un montant de CHF 450 millions. L’épargne quant à elle progresse de CHF 36,2 millions, pour un total de CHF 3,718 milliards.

CONTRACTION DES REVENUS LIES AUX OPERATIONS D’INTERETS ET DE COMMISSIONS

Principale source de revenus de la Banque, le résultat des opérations d’intérêts, enregistre une diminution de CHF 10,3 millions (6,1%) à CHF 158,6 millions. L’introduction des taux d’intérêt négatifs, décidée par la Banque Nationale Suisse (BNS), a renchéri le coût des opérations de couverture de la Banque. En raison du durcissement du cadre réglementaire régissant l’activité de gestion de fortune, la BCVs enregistre une diminution de CHF 2 millions (5,4%), à CHF 35,8 millions, du résultat des opérations de commissions et des prestations de service, malgré une augmentation des revenus liés aux mandats de gestion. La baisse a trait en particulier aux revenus des commissions sur fonds de placement tiers et des opérations de courtage. 

FORTE AUGMENTATION DES AUTRES REVENUS

Le résultat des opérations de négoce affiche un profit de CHF 19,6 millions, en augmentation de 37,4%. Cette rubrique est composée principalement des produits des devises. Avec CHF 8,5 millions, les autres résultats ordinaires présentent une hausse de CHF 2 millions, soit 30,2%, liée essentiellement à l’augmentation des produits des participations et aux résultats d’aliénations d’immobilisations financières.

IMPACT IMPORTANT DE LA REMUNERATION DE LA GARANTIE DE L’ETAT

Les charges d’exploitation augmentent de 9,5% à CHF 104,4 millions. Les charges du personnel se montent à CHF 67,4 millions, soit une hausse de 2,8% due en particulier à l’augmentation des effectifs dans le réseau des succursales. Les autres charges d’exploitation atteignent CHF 36,9 millions, en hausse de CHF 7,2 millions, en raison notamment des charges liées à la garantie de l’Etat (CHF 3,9 millions, payés pour la première fois durant l’exercice 2015), à l’informatique ainsi qu’à la restructuration du capital-actions de la BCVs. Ces charges supplémentaires influencent le ratio coûts/revenus avant amortissements, qui passe de 41,9% à 46,9%. Cependant, la BCVs figure toujours parmi les banques les plus efficientes de Suisse.

DIMINUTION DU RESULTAT OPERATIONNEL

Le résultat opérationnel se monte à CHF 110,4 millions, en baisse de 8,2%. Les taux d’intérêt négatifs et l’abandon du cours plancher franc/euro décidés par la BNS, la rémunération de la garantie de l’Etat ainsi que les coûts liés à la restructuration du capital expliquent notamment ce résultat.

FONDS PROPRES : OBJECTIF STRATEGIQUE LARGEMENT ATTEINT

Les bons résultats de l’exercice 2015 ainsi que la vente de la participation dans Swisscanto, qui a dégagé un bénéfice de CHF 9,9 millions (intégralement transféré aux réserves), permettent à la BCVs d’attribuer CHF 49 millions aux réserves pour risques bancaires généraux. Avec la proposition d’allocation de CHF 27 millions aux réserves issues du bénéfice, qui sera soumise à l’Assemblée générale, la BCVs poursuit le renforcement de ses fonds propres à hauteur de CHF 76 millions.

Le ratio relatif aux fonds propres de base (Tier 1) progresse de manière importante, passant de 15,3% à fin 2014 à 16,4% au 31 décembre 2015. La BCVs a ainsi encore nettement amélioré sa solidité financière, dépassant désormais l’objectif stratégique fixé à 16% ; ce taux correspond aux 200% de couverture des exigences en matière de fonds propres minimaux. Ces fonds propres de base (Tier 1) correspondent à un montant de CHF 1,162 milliard fin 2015.

DIVIDENDE INCHANGE

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 11 mai 2016 le versement, en date du
18 mai 2016, d’un dividende inchangé (après split) de 27% par action pour les titulaires d’actions nominatives A et de 16% pour les actions nominatives B, à l’exception de celles résultant de l’augmentation de capital qui a eu lieu en février 2016, qui ne donnent pas droit au dividende pour l’exercice social 2015.

PERSPECTIVES 2016

La BCVs est bien armée pour relever les nouveaux défis grâce à sa très bonne assise financière et à sa grande capacité d’adaptation. Pour 2016, elle prévoit un volume d’activité dans la continuité des années précédentes, dans un contexte économique incertain, marqué par la grande volatilité des marchés et une pression accrue sur les revenus d’intérêts. L’évolution des autres revenus devrait permettre à la Banque d’atteindre un bénéfice d’exercice 2016 dans la ligne du bon résultat 2015.

Grâce à  la restructuration du capital qui s’est déroulée avec succès, la Banque Cantonale du Valais dispose désormais d’un capital-actions moderne, simplifié et transparent. Cela permet à la Banque d’envisager un développement positif de son modèle d’affaires tout en poursuivant sa mission de soutien à l’économie et aux entreprises valaisannes. Elle  aborde avec confiance et sérénité les années à venir.

La présentation des résultats de l’exercice 2015 se conforme à l’introduction de nouvelles prescriptions comptables pour les banques (PCB), découlant des modifications de l´ordonnance sur les banques adoptées par le Conseil fédéral ainsi que des directives de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Une transposition des données de la période comparative (2014) a été effectuée.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !