Communiqués de presse

Résultats annuels 2016 de la BCVs

Bénéfice net en augmentation

SION, LE 8 MARS 2017 – La Banque Cantonale du Valais (BCVs) réalise un bon exercice 2016. Le bilan progresse de CHF 681 millions pour atteindre CHF 14,633 milliards. Le bénéfice net augmente de 1,3% à CHF 57,5 millions. Les créances hypothécaires enregistrent une hausse de 5,9%. Le ratio coûts/revenus de 46,9%, sans l’allocation unique de CHF 11 millions à la Caisse de Retraite et de Prévoyance du Personnel, place la BCVs parmi les banques les plus efficientes de Suisse. Grâce à ces bons résultats, la BCVs poursuit le renforcement de ses fonds propres, avec un ratio Tier 1 qui passe de 16,4% en 2015 à 16,8% fin 2016. Ces résultats permettent également de proposer la distribution d’un montant de CHF 3,00 par action, en augmentation de 11,1% par rapport au dividende de l’exercice précédent. A l’occasion des 100 ans de la BCVs, ce versement ne sera pas soumis à l’impôt anticipé.

CROISSANCE DES PRETS HYPOTHECAIRES

Les avances à la clientèle augmentent de CHF 408,7 millions, soit 3,7%, pour atteindre CHF 11,319 milliards. Cette évolution est principalement due aux créances hypothécaires qui enregistrent une croissance de CHF 501 millions (5,9%) à CHF 8,952 milliards, conformément à la stratégie de la BCVs en matière d’octroi de crédits et sans modification de la politique des risques. Dans un contexte de taux bas, la BCVs poursuit sa politique de refinancement à long terme par des emprunts et prêts des centrales d’émission de lettres de gage dont le volume croît de CHF 389 millions à CHF 2,479 milliards. Les engagements résultant des dépôts de la clientèle progressent de CHF 239,3 millions, pour un total de CHF 9,297 milliards, ce qui traduit la confiance de sa clientèle.

AUGMENTATION DES REVENUS LIES AUX OPERATIONS D’INTERETS ET DE NEGOCE

Principale source de revenus de la Banque, le résultat des opérations d’intérêts, enregistre une augmentation de CHF 6,9 millions (4,3%) à CHF 165,4 millions, malgré la persistance d’un contexte de taux d’intérêt négatifs que la BCVs ne répercute pas sur la grande majorité de sa clientèle.

En raison de la morosité des marchés financiers et du durcissement du cadre réglementaire régissant l’activité de gestion de fortune, la BCVs enregistre une diminution de CHF 1,2 million (3,3%) à CHF 34,7 millions, du résultat des opérations de commissions et des prestations de service.

Le résultat des opérations de négoce affiche un profit de CHF 23,8 millions, en augmentation de 21%. Cette rubrique est composée principalement des produits d’opérations sur devises.

ALLOCATION A LA CAISSE DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE DU PERSONNEL

Dans le contexte de la baisse des rendements des placements, la Caisse de Retraite et de Prévoyance du Personnel de la BCVs a décidé d’adapter son taux technique de 2,75 % à 2,00 % dès 2018. Cette mesure, couplée à l’augmentation tendancielle de la longévité, génère des besoins de capitaux de l’ordre de CHF 87 millions de francs dans la Caisse de Pension. Le personnel de la banque sera mis à contribution par une augmentation de l’âge de la retraite ordinaire qui passera, pour le même objectif de prestations, de 62 à 64 ans. La Banque participe de son côté aux coûts par une allocation unique de CHF 11 millions à sa Caisse de Retraite et de Prévoyance.

AUGMENTATION DU RESULTAT OPERATIONNEL ET DU BENEFICE NET

Les charges d’exploitation, impactées de l’allocation extraordinaire de CHF 11 millions à la Caisse de Retraite, augmentent de 13,5% à CHF 118,4 millions. Sans cette attribution unique, elles s’élèvent à CHF 107,4 millions, en hausse de 2,9%, alors que les charges du personnel se montent à CHF 70,5 millions, soit une hausse de 4,5% due en particulier à l’augmentation du personnel dans le réseau des succursales et dans certains postes-clés. Ces effectifs supplémentaires découlent de la stratégie de la BCVs pour renforcer sa présence de proximité et accroître encore le niveau de professionnalisme.

Le résultat opérationnel, corrigé des CHF 11 millions attribués à la Caisse de Retraite, se monte à CHF 111,3 millions, en hausse de 0,8%.

Le ratio coûts/revenus avant amortissements s’élève à 51,7% (46,9% sans le versement extraordinaire de CHF 11 millions).

Le bénéfice net atteint CHF 57,5 millions, en augmentation de 1,3%. Il sera proposé à l’Assemblée générale de l’attribuer intégralement à la réserve légale issue du bénéfice.

FONDS PROPRES RENFORCES

Les bons résultats de l’exercice 2016, ainsi que la restructuration du capital-actions réalisée avec succès lors du premier semestre, permettent à la BCVs de poursuivre le renforcement de ses fonds propres de base à hauteur de CHF 52,9 millions. Le ratio Tier 1 progresse de 16,4% à fin 2015 à 16,8% au 31 décembre 2016, dépassant largement les exigences en la matière. Les fonds propres de base totalisent CHF 1,214 milliard fin 2016.

 
DISTRIBUTION PAR PRELEVEMENT SUR LA RESERVE LEGALE ISSUE DU CAPITAL

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale du 26 avril 2017 la distribution, par prélèvement sur la réserve légale issue du capital, d’un montant de CHF 3,00 par action, soit une augmentation de 11,1% par rapport au dividende de l’exercice précédent. A l’occasion des 100 ans de la BCVs, ce versement ne sera pas soumis à l’impôt anticipé.

PERSPECTIVES 2017

La Banque Cantonale du Valais relève les nombreux défis qui se présentent à elle en investissant dans les compétences, dans l’amélioration continue des systèmes informatiques, de ses outils de gestion et dans la digitalisation de ses prestations. Grâce à sa très bonne assise financière et à sa grande capacité d’adaptation, la BCVs peut poursuivre le développement de son modèle d’affaires et sa mission de soutien à l’économie et aux entreprises valaisannes.

Pour 2017, elle prévoit des résultats dans la continuité des années précédentes, dans un contexte économique toujours incertain. La Banque devrait atteindre un bénéfice d’exercice dans la ligne du bon résultat 2016.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !