Communiqués de presse

Résultats semestriels 2011 de la BCVs

Confirmation des résultats records

SION, 27 JUILLET 2011 – La Banque Cantonale du Valais (BCVs) parvient au terme de ce premier semestre à renforcer encore une fois ses résultats à un niveau élevé. Ces derniers confirment l’excellente santé de la BCVs se concrétisant notamment dans la poursuite de la croissance de la capacité bénéficiaire (+2,9 % pour le bénéfice brut de 61,8 millions de francs) et dans l’augmentation des fonds propres (dotation de 23,5 millions de francs).

La BCVs a en outre développé son volume d’affaires, tant dans le domaine des avances à la clientèle que dans celui des fonds de la clientèle où elle a su fidéliser les nombreuses et nouvelles relations d’affaires. Elle a également amélioré sa bonne efficience avec un ratio coûts/revenus avant amortissements abaissé à 43,1 %. En dépit d’un environnement global difficile et d’un contexte boursier morose, la BCVs tire une fois de plus son épingle du jeu, grâce à son modèle d’affaires éprouvé.

Le bilan poursuit vigoureusement sa progression ; après avoir dépassé pour la première fois la barre des 10 milliards de francs l’an dernier, il se rapproche de la cote de 11 milliards de francs. A la fin du premier semestre, il atteint, en effet, 10,9 milliards de francs en augmentation de 587, 4 millions de francs.

FORTE CROISSANCE DU VOLUME DES AFFAIRES

A l’actif, les avances à la clientèle enregistrent une remarquable hausse de 605,5 millions de francs pour se fixer à 9,4 milliards de francs.
Les créances sur la clientèle démontrent à l’évidence le rôle important joué par la BCVs en faveur de l’économie : hausse de 10.9 % ou 260,1 millions de francs du volume de crédits octroyés notamment aux entreprises et aux collectivités publiques durant cette première partie de l’année.
Dans la poursuite du dynamisme caractérisant le marché immobilier ces dernières années, les créances hypothécaires ont enregistré une hausse substantielle de 345,4 millions de francs ou 5,4 %. Cette activité en plein développement reflète la forte demande de logements en Valais, générée par la combinaison de trois facteurs notamment : l’augmentation de la population, le faible taux de vacance d’habitations et les taux d’intérêts hypothécaires historiquement bas.
La BCVs marque sa forte présence sur le marché hypothécaire sans pour autant faire de concessions aux critères de prudence recommandés face à la demande accrue de crédits encouragée par la situation particulière des taux bas.

Au passif, les fonds de la clientèle s’élèvent au montant jamais atteint de 8,2 milliards de francs en progression sensible de 425,2 millions de francs. Cette situation, considérée comme très satisfaisante, démontre la capacité de la Banque à fidéliser sa clientèle et, mieux encore, à continuer à bénéficier d’un consistant afflux de fonds.

PROGRESSION DES REVENUS LIES A L’ACTIVITE CLIENTELE

Le résultat des opérations d’intérêts, comparé au 30 juin 2010, enregistre une hausse de 0,4 million de francs ou 0,5% à 82,9 millions de francs.
La gestion adéquate de la structure du bilan ainsi que l’accroissement des avances à la clientèle ont compensé les effets de la pression sur les marges, contribuant ainsi à améliorer ce bon résultat.

Les opérations de commissions et de prestations de service se sont effectuées dans un climat boursier maussade, marqué à la fois par les tensions géopolitiques, la crise de la dette publique dans bon nombre d’états, la dépréciation des principales monnaies occidentales et les catastrophes naturelles. Ce résultat, avec 15,6 millions de francs, se caractérise par une augmentation de 0,6 million de francs ou 4,2 %. L’évolution de ce poste est considérée avec beaucoup de satisfaction.

Les opérations de négoce se sont inscrites également dans le cadre fluctuant des marchés boursiers et financiers mondiaux. Cependant, l’influence de l’appréciation du franc suisse par rapport notamment à l’euro et au dollar a eu un impact moindre sur les opérations de change que l’an dernier. Cette rubrique affiche au terme du premier semestre un profit de 5,1 millions de francs en progression de 0,5 million de francs ou 11,3 %.

Les autres résultats ordinaires présentent, à 5 millions de francs, une augmentation de 1,7 million de francs due aux résultats des aliénations d’immobilisations financières. Les bénéfices obtenus par la Banque sur la réalisation de ses immeubles à vendre et sur les titres de participation ont influencé positivement ce poste.
En globalité, le cumul des différentes recettes de la BCVs permet au revenu brut semestriel d’atteindre un nouveau record de 108,6 millions de francs (+ 3,2 millions de francs ou 3,0 %).

BENEFICE BRUT RECORD ET CROISSANCE DE 3 % DU RESULTAT INTERMEDIAIRE

L’adaptation des conditions salariales en lien avec la constante progression bénéficiaire de la Banque et l’augmentation des effectifs entraînent une augmentation des charges du personnel de 1,3 million de francs à 32,8 millions de francs. Les autres charges d’exploitation demeurent stables (+ 0,1 million de francs). Au total, les charges d’exploitation s’élèvent à 46,8 millions de francs.
 
Le bénéfice brut (cash flow) semestriel atteint 61,8 millions de francs, en augmentation de 1,7 million de francs ou 2,9 %. Ce résultat semestriel, en hausse pour la 10ème année consécutive malgré un contexte général difficile, est considéré comme très réjouissant. Il concrétise de façon adéquate la stratégie de la BCVs, axée notamment sur une présence affirmée sur le marché.

Aucun montant n’est comptabilisé dans le poste correctifs de valeurs, provisions et pertes pour le bouclement intermédiaire. En effet, les libérations de provisions supérieures à leur constitution ont généré un excédent de 2,1 millions de francs comptabilisé dans les produits extraordinaires.
Dans l’environnement conjoncturel actuel, cette situation reflète la bonne résistance de l’économie valaisanne.
La croissance du résultat opérationnel (intermédiaire) de 1,6 million de francs à 56,9 millions de francs (+ 3 %) engendre une augmentation des impôts à 7,4 millions de francs au 30 juin.

ENCORE PLUS DE FONDS PROPRES

Les performances réalisées durant ce 1er semestre permettent à la BCVs d’attribuer 23,5 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux, renforçant ainsi le solide socle de fonds propres de la Banque.

La BCVs réalise un bénéfice net à mi-année de 28 millions de francs, en progression de 2,3 % par rapport au premier semestre 2010.

Ce premier semestre 2011 se clôture de façon réjouissante pour la Banque Cantonale du Valais. En effet, les résultats réalisés dans un contexte difficile dépassent largement les prévisions budgétaires. Ils traduisent la pertinence des choix stratégiques et opérationnels de la BCVs.
Les inconnues liées à l’évolution des taux d’intérêts et des marchés boursiers rendent difficiles les projections. Toutefois, la BCVs, grâce à son modèle d’affaires éprouvé, envisage avec sérénité et confiance les perspectives annuelles, prévoyant un exercice 2011 dans la ligne de l’excellent exercice 2010.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !