Communiqués de presse

Résultats semestriels 2014 de la BCVs

SION, 29 JUILLET 2014 – La Banque Cantonale du Valais (BCVs) affiche, au terme de ce premier semestre, un résultat opérationnel (intermédiaire) et un bénéfice net en augmentation respectivement de 1,6 % à 63,6 millions de francs et de 3,9 % à 30,4 millions de francs.
Ces résultats records témoignent de la qualité de la gestion de la BCVs dont l’efficience se voit confirmée par un ratio coûts/revenus avant amortissement de 40,1 % (38,8 % à fin 2013 et 40,2 % en juin 2013).
En raison notamment de la situation persistante des taux d’intérêt bas et de l’évolution du cadre réglementaire, la BCVs enregistre une contraction des revenus liés aux activités de crédit et de gestion de fortune ; le bénéfice brut se maintient à un haut niveau à 69,7 millions de francs. Dans un contexte d’affaires du secteur bancaire en pleine évolution, les résultats semestriels 2014 de la BCVs lui permettent de poursuivre le renforcement de ses fonds propres par une dotation de 25 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux.
En raison notamment d’une optimisation des liquidités, le bilan diminue à 12,5 milliards de francs (- 2,3 %).

CROISSANCE QUALITATIVE DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES

A l’actif, les avances à la clientèle enregistrent une baisse de 99 millions de francs pour se fixer à 10,4 milliards de francs. Les créances sur la clientèle reculent de 278,5 millions de francs en raison notamment de remboursements de prêts arrivés à échéance et non renouvelés. Cette rubrique, qui s’élève à 2,5 milliards de francs, témoigne du rôle important joué par la BCVs en faveur de l’économie. Les créances hypothécaires présentent une croissance de 179,5 millions de francs à 7,9 milliards de francs (+ 2,3 %). Cette progression modérée s’inscrit notamment dans l’approche qualitative voulue par la Banque en matière de crédits, compte tenu entre autres du contexte particulier de taux bas.
Au passif, les fonds de la clientèle s’élèvent à 9,3 milliards de francs en légère diminution de 30,2 millions de francs ou 0,3 %. Le poste engagements envers la clientèle sous forme d’épargne et de placements, en augmentation de 32,8 millions de francs, poursuit sa progression.

CONTRACTION DES REVENUS LIÉS À L’ACTIVITÉ DE LA CLIENTÈLE

Le résultat des opérations d’intérêts, comparé au 30 juin de l’année dernière, accuse une diminution de 3,8 millions de francs ou 4,2 % à 86,6 millions de francs. Le repli des produits d’intérêts en raison de la persistance des taux d’intérêt bas ainsi qu’une croissance qualitative des affaires de crédit voulue par la Banque dans une approche prudentielle expliquent notamment cette situation.
Dans un environnement boursier favorable, la BCVs voit ses dépôts en gérance dépasser pour la première fois la barre des 7 milliards de francs, en augmentation de 184,5 millions de francs par rapport au 31 décembre 2013. Cependant, en raison de l’évolution du cadre réglementaire touchant l’activité de gestion de fortune, la BCVs présente un résultat des opérations de commissions et de prestations de service de 15,9 millions de francs, en recul de 0,7 million de francs ou 4,1 %.

AUGMENTATION DES AUTRES SOURCES DE REVENUS

Le résultat des opérations de négoce affiche un profit de 7,6 millions de francs en progression de 18,8 %. La sensible augmentation du résultat des opérations de devises, rubrique essentielle de ce poste, en constitue la raison principale. Les autres résultats ordinaires présentent, à 6,4 millions de francs, une hausse de 1,7 million de francs liée essentiellement aux transactions sur immobilisations financières.
En globalité, le cumul des différentes recettes de la BCVs permet au revenu brut semestriel d’atteindre 116,4 millions de francs (- 1,6 million de francs ou 1,4 %).
Les charges d’exploitation enregistrent globalement une baisse de 0,7 million de francs confirmant ainsi la maîtrise des coûts.

MAINTIEN DU BÉNÉFICE BRUT À UN HAUT NIVEAU

Le bénéfice brut (cash flow) semestriel s’élève à 69,7 millions de francs (-0,9 million de francs ou 1,3 %). Ce résultat semestriel est considéré comme très réjouissant. Le poste correctifs de valeurs, provisions et pertes se chiffre globalement au moment du bouclement intermédiaire à 0,1 million de francs. Il est à préciser que la détermination des besoins en correctifs de valeurs pour risques de défaillance s’effectue sur la base d’une évaluation individuelle des créances.

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL EN AUGMENTATION

Le résultat opérationnel ou intermédiaire, information déterminante pour évaluer la performance de la banque, s’élève à 63,6 millions de francs en croissance de 1 million de francs (+1,6 %). Ce résultat engendre une augmentation des impôts à 8,2 millions de francs (+ 1,2 %) au 30 juin 2014.

DOTATION DE 25 MILLIONS DE FRANCS AUX FONDS PROPRES

Les performances réalisées durant ce 1er semestre permettent à la BCVs d’attribuer 25 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux. Cette attribution permet de satisfaire aux exigences supplémentaires de fonds propres liées au volant anticyclique et s’inscrit dans la volonté de poursuivre le renforcement des fonds propres de la Banque. La BCVs réalise un bénéfice net à mi-année de 30,4 millions de francs, en progression de 3,9 % par rapport au premier semestre 2013.

PERSPECTIVES ANNUELLES

Ce premier semestre 2014 se clôture de façon très réjouissante pour la Banque Cantonale du Valais. Les résultats réalisés traduisent la pertinence des choix stratégiques et opérationnels de la BCVs.
Les inconnues liées à l’évolution des taux d’intérêts et des marchés boursiers rendent complexes les projections. Toutefois, la BCVs prévoit un exercice 2014 dans la ligne de l’excellent exercice 2013.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !