Communiqués de presse

Résultats semestriels 2015

Bénéfice net stable

SION, 29 JUILLET 2015 – Le bénéfice net semestriel de 30,7 millions de francs augmente de 1 %.
Conformément aux perspectives annoncées en début d’exercice, la Banque Cantonale du Valais (BCVs) présente à mi-année un résultat opérationnel en retrait. Les taux d’intérêt négatifs et l’abandon du cours plancher franc/euro décidé par la Banque nationale suisse (BNS) ainsi que la rémunération de la garantie d’Etat affectent tout particulièrement les résultats. Le bénéfice brut s’établit à 60,4 millions de francs, en retrait de 11,1 % par rapport à l’exercice précédent. Le bénéfice de 9,9 millions de francs résultant de la vente de la participation Swisscanto a été intégralement transféré aux réserves pour risques bancaires généraux, dont l’attribution totale est de 25 millions de francs en renforcement des fonds propres.

Le bilan augmente de 560 millions de francs à 13,7 milliards de francs (+ 4,2 %).

CROISSANCE DES PRETS HYPOTHECAIRES

A l’actif, les avances à la clientèle enregistrent une hausse de 201 millions de francs pour se fixer à 10,7 milliards de francs. Les créances hypothécaires présentent une croissance de 253,3 millions de francs à 8,3 milliards de francs (+ 3,2 %). Les créances sur la clientèle à 2,424 milliards de francs reculent de 52,4 millions de francs (- 2,1 %) dans un marché très compétitif.

Au passif, les fonds de la clientèle s’élèvent à 9,1 milliards de francs en diminution de 273 millions de francs ou 2,9 %. La rubrique engagements envers la clientèle sous forme d’épargne et de placements en augmentation de 381,5 millions de francs poursuit sa progression au fil des ans.

Au niveau du hors-bilan, la BCVs voit ses dépôts en gérance reculer de 153,2 millions de francs à 6,9 milliards de francs dans un contexte de conformité fiscale.

CONTRACTION DES REVENUS LIES AUX OPERATIONS D’INTERETS

Le résultat des opérations d’intérêts, comparé au 30 juin de l’année dernière, enregistre une diminution de 7,9 millions de francs (- 9,1 %) à 78,7 millions de francs.

L’introduction des taux d’intérêt négatifs, décidée par la BNS, influence à la hausse les coûts des opérations de couverture de la Banque dans le cadre de la gestion de sa structure du bilan. Cet élément ainsi que la persistance des taux d’intérêt bas expliquent cette contraction. Les opérations de commissions et de prestations de service présentent un résultat de 16 millions de francs, en augmentation de 0,8 %, malgré l’évolution du cadre réglementaire.

AUGMENTATION DES AUTRES REVENUS

Le résultat des opérations de négoce affiche un profit stable de 7,6 millions de francs (+ 0,6 %).
Cette rubrique est composée principalement des produits des devises.
Les autres résultats ordinaires présentent, à 9,3 millions de francs, une hausse de 2,9 millions de francs liée essentiellement au résultat des aliénations d’immobilisations financières.
En globalité, le cumul des différentes recettes de la BCVs permet au revenu brut semestriel d’atteindre 111,5 millions de francs en diminution de 4,9 millions de francs (- 4,2 %).

CHARGES D’EXPLOITATION IMPACTEES PAR LA REMUNERATION DE LA GARANTIE D’ETAT

Les charges d’exploitation présentent une hausse de 2,7 millions de francs due pour 2 millions de francs à la rémunération de la garantie d’Etat – coût annuel pour la Banque de 3,9 millions de francs suite à l’acceptation par vote populaire du 30 novembre 2014 du décret ETS1 dont faisait partie cet objet. Les charges au 30 juin 2014 liées à l’informatique ont été adaptées (modifications des principes comptables) en lien avec les nouvelles directives FINMA.

BENEFICE BRUT CONFORME AUX PREVISIONS

Le bénéfice brut (cash flow) semestriel s’élève à 60,4 millions de francs, en diminution de 7,6
millions de francs ou 11,1 %.

Le poste correctifs de valeurs, provisions et pertes se chiffre au moment du bouclement intermédiaire à 16 mille francs. Il est à préciser que la détermination des besoins en correctifs de valeurs pour risques de défaillance s’effectue sur la base d’une évaluation individuelle des créances.

DOTATION DE 25 MILLIONS DE FRANCS AUX FONDS PROPRES

En dépit du contexte économique et monétaire difficile, la BCVs est en mesure d’attribuer – à l’instar du premier semestre 2014 - 25 millions de francs aux réserves pour risques bancaires généraux, renforçant ainsi les fonds propres réglementaires de la Banque.
La BCVs réalise un bénéfice net à mi-année de 30,7 millions de francs, en progression de 1 % par rapport au premier semestre 2014.

PERSPECTIVES ANNUELLES

Ce premier semestre 2015 se clôture pour la BCVs conformément aux perspectives annoncées en début d’année. L’introduction des taux d’intérêt négatifs qui influe directement sur les coûts des opérations de couverture, ainsi que l’abandon du cours plancher franc/euro décidé par la BNS, ont incité la Banque à réorienter sa stratégie de refinancement. Cette situation ainsi que la rémunération de la garantie d’Etat, acceptée par vote populaire, continueront d’influencer le résultat opérationnel d’ici la fin de l’année. Cela étant, l’évolution des autres revenus et la vente de sa participation Swisscanto devraient permettre à la Banque d’atteindre un bénéfice d’exercice dans la ligne du résultat 2014.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !