Communiqués de presse

Résultats semestriels 2016 de la BCVs

Légère augmentation du résultat opérationnel et du bénéfice net

La Banque Cantonale du Valais réalise de bons résultats au premier semestre 2016, en dépit d’un environnement économique difficile. Le résultat opérationnel se monte à CHF 54,4 millions, en augmentation de 0,3%. Le bénéfice net atteint CHF 30,9 millions, en progression de 0,9%. Les avances à la clientèle enregistrent une hausse de 2,2%, due essentiellement aux créances hypothécaires (3,1%). Le ratio coûts/revenus avant amortissements de 47,3% place la BCVs parmi les banques les plus efficientes de Suisse. Ces bons résultats permettent à la BCVs de poursuivre le renforcement de ses fonds propres. Le total du bilan progresse de CHF 364 millions pour atteindre CHF 14,3 milliards.

CROISSANCE DES PRETS HYPOTHECAIRES

Les avances à la clientèle augmentent de CHF 237,2 millions, soit 2,2%, pour atteindre CHF 11,1 milliards. Cette augmentation est principalement due aux créances hypothécaires, qui enregistrent une croissance de CHF 260,4 millions (3,1%) à CHF 8,7 milliards. Les créances sur la clientèle sont en baisse de
CHF 23,2 millions à CHF 2,4 milliards, dans un marché très compétitif avec des investissements en diminution.

PROGRESSION DU RESULTAT BRUT DES OPERATIONS D’INTERETS

Principale source de revenus de la Banque, le résultat brut des opérations d’intérêts, enregistre une augmentation de CHF 1,4 million (1,8%) à CHF 80 millions, résultant de l’effet combiné d’une hausse qualitative du volume de crédits et d’une bonne maîtrise du refinancement. Le résultat des opérations de commissions et de prestations de service se monte à CHF 16,7 millions, en diminution de 8,6%, notamment en raison d’une très grande incertitude sur les marchés.

FORTE AUGMENTATION DU NEGOCE ET BAISSE DES AUTRES RESULTATS ORDINAIRES

Le résultat des opérations de négoce affiche un profit de CHF 10,4 millions, en augmentation de 37%. Cette rubrique est composée principalement des produits des devises. Avec CHF 2,7 millions, les autres résultats ordinaires présentent une baisse de CHF 4,3 millions, liée essentiellement aux résultats d’aliénations d’immobilisations financières.


AUGMENTATION DES EFFECTIFS DANS LES SUCCURSALES

Les charges d’exploitation augmentent de 5,2% à CHF 53,9 millions. Les charges du personnel se montent à CHF 33,9 millions, soit une hausse de 6,2%, due en particulier à l’augmentation des effectifs dans les succursales et dans certains postes-clés. Ces dotations supplémentaires découlent de la stratégie décidée par la BCVs pour renforcer sa présence de proximité et accroitre encore le niveau de professionnalisme exigé par la réglementation bancaire. Les autres charges d’exploitation atteignent CHF 19,9 millions, en hausse de CHF 0,7 million. Le ratio coûts/revenus avant amortissements se monte à 47,3%, ce qui place la BCVs parmi les banques les plus efficientes de Suisse.

RESULTAT OPERATIONNEL EN LEGERE AUGMENTATION

Le résultat opérationnel se monte à CHF 54,4 millions, en légère augmentation (0,3%). Ce résultat positif témoigne du bon développement des affaires, malgré les taux d’intérêt négatifs, un climat économique incertain et l’augmentation planifiée des charges d’exploitation.

RENFORCEMENT DES FONDS PROPRES DE 25,2 MILLIONS DE FRANCS

Malgré une conjoncture difficile, la BCVs est en mesure d’attribuer CHF 16 millions aux réserves pour risques bancaires généraux. En incluant les CHF 9,2 millions provenant de l’augmentation du capital effectuée en février 2016, la BCVs renforce ses fonds propres de CHF 25,2 millions.
 
La BCVs réalise un bénéfice net de CHF 30,9 millions à la mi-année, en augmentation de 0,9% par rapport au premier semestre 2015.

PERSPECTIVES ANNUELLES

Le premier semestre 2016 est conforme aux prévisions du début d’année. La Banque Cantonale du Valais relève les nombreux défis qui s’offrent à elle en investissant dans le capital humain, dans l’amélioration continue des systèmes informatiques et dans la digitalisation de ses prestations. Grâce à sa très bonne assise financière, la BCVs peut poursuivre le développement de son modèle d’affaires. Pour le deuxième semestre 2016, marqué par une conjoncture difficile, la grande volatilité des marchés et par les incertitudes liées au BREXIT, la BCVs prévoit un volume d’activité dans la continuité du premier semestre. La Banque devrait atteindre un bénéfice d’exercice 2016 dans la ligne du bon résultat 2015.

SION, le 27 juillet 2016

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !