Economie & Finance

BCVs - Indicateur économique - 04/2012

La Conjoncture valaisanne en avril 2012
Recul persistant du PIB en avril

La croissance de l’économie valaisanne est négative au premier trimestre 2012. L’indicateur écono-mique BCVS concluait en mars sur une baisse de 2.3%. Avril confirme la tendance avec un résultat en recul de 1.6% par rapport au même mois de l’année précédente.


Recul des exportations

La demande étrangère pour les produits manufacturés en Valais a fortement baissé en avril. Les ex-portations nominales perdent 8.3% en comparaison mensuelle annuelle. Les différentes branches industrielles connaissent des fortunes diverses. La chimie pharmaceutique, secteur prépondérant, parvient à limiter les dégâts (+0.4%). Les autres perdent des plumes : la métallurgie recule de 16.0%, le groupe de produits « machines, outils et électronique » de 47.9%.


Signaux ambigus dans la construction

Les perspectives dans le domaine de la construction sont disparates. Alors que les projets progres-sent de 4.3% au deuxième trimestre, les réserves de travail fondent de 4.7%. Ces deux indicateurs connaissent une meilleure évolution pour le génie civil que pour le bâtiment.


Saison touristique dure

La saison d’hiver a été très difficile pour le tourisme. Le nombre des nuitées hôtelières comptabilisées entre novembre 2011 et avril 2012 recule de 6.9% par rapport à la même période précédente. L’essentiel de la baisse découle de l’effondrement de la demande étrangère. Alors que les hôtes suis-ses se montraient légèrement plus nombreux (+0.9%), les étrangers ont boudé nos destinations (-14.1%).

Le mois d’avril est particulièrement touché. Les nuitées chutent de 13.8%. Cette fois la baisse provient aussi du marché suisse (-8.2%). La contre-performance s’explique par la mauvaise conjoncture euro-péenne, la force du franc et le mauvais temps pendant les vacances de Pâques.


Chômage à 4.1%

En avril 2012, le taux de chômage valaisan atteint 4.1% soit 0.3% de plus que la moyenne annuelle 2011. Après correction des variations saisonnières, le chômage progresse légèrement de 0.1% en comparaison trimestrielle. Malgré la morosité conjoncturelle, le marché valaisan du travail se montre pour l’instant robuste.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !