Economie & Finance

Indicateur économique BCVs

Une année compliquée pour l’économie valaisanne

Alors qu’elle fut plus dynamique que celle enregistrée sur le plan suisse en 2019, l’économie valaisanne devrait être davantage touchée par les effets de la pandémie. BAK prévoit une chute de 6.5% du PIB cantonal pour l’année en cours. Seul, l’industrie chimie-pharmaceutique devrait connaître une évolution positive. En 2021, l’économie valaisanne devrait retrouver un beau dynamisme.

Rétrospective 2019
L’économie valaisanne a connu une croissance de +1.6% l’année dernière. Elle est plus dynamique que l’économie suisse dans son ensemble qui a connu une croissance de +1.0%.

Le principal moteur de ce développement fut la forte croissance de l’industrie chimie-pharmaceutique, avec +6.8 % en 2019. En outre, les biens d’investissement ont également connu une croissance importante (+4.3%).

Le secteur de la construction a été exceptionnellement faible en 2019. Il a connu une baisse de 1.7%, en raison d’une forte diminution des permis de construire. 

Prévisions pour 2020 et 2021
Pour l’année 2020, BAK prévoit une chute de l’économie valaisanne due à la crise du Covid-19. Nous estimons que le PIB valaisan diminuera de 6.5%, alors que dans l’ensemble du pays, la chute sera de -5.8%

Ces mauvaises prévisions sont entièrement attribuables à l’incertitude mondiale causée par le Covid-19. À l’exception de la chimie-pharmaceutique, ce marasme touche tous les autres secteurs.
Les mesures de protection contre le virus ont été particulièrement délétères pour le tourisme en Valais. Le secteur doit faire face à une baisse importante de la valeur ajoutée pour l’année en cours, à la suite de l’annulation complète des nuitées des clients étrangers et celle partiellement des clients suisses. La crise entrave également les investissements. L’industrie de biens d’investissement connaîtra une baisse en 2020.

L’industrie chimie-pharmaceutique reste le pilier le plus important de l’économie valaisanne. Comme la demande fondamentale est plus importante que la situation conjoncturelle, que la population vieillit et que la demande de médicaments augmente, BAK envisage l’avenir de ce secteur de manière positive.
Tout comme la valeur ajoutée, le marché du travail valaisan devrait connaître une évolution négative en raison du Covid-19. Ici aussi, nous estimons que le Valais sera davantage touché que la Suisse, avec une réduction de 2.4% des EPT contre -1.3% pour l’ensemble du pays.

Pour l’année à venir, une forte reprise est attendue. Nous nous attendons à une augmentation de 5.6% du PIB réel.

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !