A la une

Sécurité Carte maestro

A partir du 1er août 2012, une meilleure protection de votre carte Maestro BCVs

Afin de renforcer encore la protection de la clientèle contre les fraudes touchant les cartes Maestro BCVs, la Banque Cantonale du Valais prend une mesure supplémentaire. A partir du 1er août 2012, la limite de retrait d’argent hors zone Europe au moyen de cette carte sera de CHF 300.- par jour.

Cette limite est valable pour les retraits d’argent ainsi que pour le paiement de prestations ou produits aux points de vente (par exemple dans les restaurants, boutiques et autres commerces) hors zone Europe.

En zone Europe, les limites de la carte demeurent les mêmes que jusqu’à présent. Vous trouvez ci-dessous la liste des pays qui composent la zone Europe et pour laquelle les limites de carte demeurent inchangées :

AlbanieGrèceMonaco
AllemagneGroenlandMonténégro
AndorreHongrieNorvège
AngleterreHollandePologne
ArménieIles FéroéPortugal
AutricheIles Anglo-normandesRoumanie
AzerbaïdjanIslandeRussie
BiélorussieIsraëlSaint-Marin
BelgiqueIrlandeSuède
Bosnie HerzégovineItalieSuisse
BulgarieKazakhstanSerbie
ChypreKirghizstanSlovaquie
CroatieKosovoSlovénie
DanemarkLettonieTadjikistan
EspagneLiechtensteinOuzbékistan
EstonieLituanieRépublique Tchèque
FinlandeLuxembourgTurquie
FranceMalteTurkménistan
GéorgieMacédoineUkraine
GibraltarMoldavie

Pour les voyages en dehors de la zone Europe, la BCVs conseille,  en complément de la carte Maestro, une carte de crédit ou une carte Prepaid.

Sécurité de votre carte Maestro BCVs

Le skimming est une opération qui consiste à pirater un Bancomat ou un terminal de paiement afin d’obtenir le code NIP ainsi que les données d’une carte Maestro BCVs. Différentes techniques sont utilisées par les malfaiteurs telles que le placement d’un faux clavier, une caméra miniature placée au-dessus du clavier ou un appareil disposé sur le module d’insertion de la carte.

Une fois les informations de cartes récupérées, les malfaiteurs sont en mesure de fabriquer de fausses cartes et de les utiliser pour effectuer des retraits sur le compte des clients.

Un autre méthode est également utilisée fréquemment par les malfaiteurs. Elle consiste à observer les clients aux Bancomat et essayer de voir le code NIP saisi. La carte est ensuite subtilisée au client ou même retenue dans le Bancomat au moyen d’un mécanisme placé sur l’appareil.

Quelques conseils utiles

  • Confidentialité du code NIP: ne jamais le divulguer à des tiers, ni le conserver avec la carte.
  • Saisir son code NIP à l’abri des regards : cacher le clavier avec la main ou le portefeuille au moment de composer le code.
  • Faire part de ses soupçons: avertir immédiatement l’établissement concerné ou la police en cas de  présomptions de piratage d’un automate.
  • Contrôler ses comptes: vérifier régulièrement ses relevés de comptes et avertir l’établissement financier en cas d’anomalies.


Campagne de sensibilisation

Une campagne de sensibilisation au skimming a débuté dans toute la Suisse. La police souhaite en effet informer et sensibiliser la population à cette question et montrer comment on peut s’en protéger. Cette campagne est soutenue par l’Association suisse des banquiers, la Prévention Suisse de la criminalité (PSC) et notamment la Banque Cantonale du Valais.


Pour tout renseignement complémentaire: www.stop-skimming.ch

Newsletter - Restez toujours informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !